sábado, 9 de julho de 2016

Conheça a obra "Comment je suis devenu géographe" (Como me tornei geógrafo)


Les éditions du Cavalier Bleu ont décidément de très bonnes idées ! Après avoir lancé leur travail d’éditeur autour de la collection Les Idées reçues, elles entament une nouvelle série qui portent sur la genèse des métiers. Le premier opus est consacré au métier de géographe. Comment je suis devenu géographe paraît à quelques jours du Festival International de Géographie. Préfacé par Christian Pierret, dirigé par S. Allemand, ce volume trace le portrait de 12 illustres géographes et fait le récit de leur première rencontre avec la géographie. La lecture de cet ouvrage est incontournable pour qui s’intéresse à l’épistémologie de la géographie, notamment les étudiants qui préparent, pour l’oral, l’épreuve sur dossier du CAPES.
Sylvain Allemand est journaliste scientifique. Il a participé à de nombreux ouvrages : codirection avec François Ascher et Jacques Lévy du volume Les Sens du Mouvement. Belin / Colloque de Cerisy, 2004, La géographie contemporaine, 2005, Les paradoxes du développement durable, 2007
La brochette de géographes retenue par Sylvain Allemand réunit beaucoup d’hommes, dont certains en fin de carrière : Bailly, Berque, Brunet, Claval, Frémont, Knafou, Lévy, Pitte, Staszak. Seules trois femmes sont présentes (Pumain, Veyret), dont la benjamine du groupe Valérie Gelézeau. La parité n’est pas encore le fait de la profession ! même si Denise Pumain se défend d’avoir subi du sexisme pendant sa carrière.
Une quinzaine de pages est consacrée à chaque géographe. Chaque chapitre s’organise de la même façon.


___________

Fonte: Texto e imagem extraídos do site La Cliothèque.


sábado, 25 de junho de 2016

Des cartes dans vos têtes



En géographie, la carte mentale est une méthode permettant de recueillir des informations spatiales. Il s’agit en fait d’une technique d’enquête permettant de collecter des informations sur un territoire donné. Introduites en Angleterre dans les années 1970 et appliquées dans un premier temps à l’espace urbain (Lynch, 1976), les cartes mentales permettent d’acquérir et collecter des « connaissances » spatiales individuelles et subjectives. Pour cela, la personne enquêtée est invitée à dessiner à main levée sa propre perception de l’espace géographique sur une feuille blanche.

Confira a matéria completa e assista o filme acessando: https://neocarto.hypotheses.org/2389

Cartographie et savoir traditionnel

Cartographie et savoir traditionnel

Les Penan souhaitent rassembler des informations sur leur espace vital ainsi que leurs culture et histoire pour les générations à venir. Ils ont besoin des documents culturels et historiques et des cartes pour démontrer l’utilisation de leurs terres et les limites de leurs territoires, notamment pour faire valoir leurs droits coutumiers devant les tribunaux.

Preuves manquantes d’une culture autochtone

Pour les Penan, comme pour d’autres groupes autochtones, les terres ont une importance particulière: la forêt pluviale n’offre pas uniquement tout ce dont ils ont besoin pour vivre, mais comporte également une fonction culturelle. Elle est porteuse de leur histoire, patrie et dernière demeure de leurs aïeux et élément fondamental de leur identité. Pour un peuple qui ne connaît pas la transmission écrite de ses traditions, son histoire, sa culture et sa spiritualité survivent par l’intermédiaire des lieux. Le lien traditionnel des Penan avec leurs terres joue un rôle central dans l’identité culturelle.
Le défrichage de la forêt pluviale et le déplacement des Penan de leurs terres traditionnelles menacent cependant de détruire petit-à-petit ce lien. Le projet de cartographie, un des projets centraux du Bruno Manser Fonds, tente de mettre un frein à cette évolution. Il en va ici de documenter le savoir géographique et historique des Penan en interrogeant, recherchant et mesurant. Le savoir est ensuite représenté sous la forme de cartes et d’autres moyens de documentations tels que textes, photos, vidéos et enregistrements vocaux.
Ces preuves de leur culture et de leurs zones d’utilisation constituent la base sur laquelle se fondent les plaintes territoriales. C’est ainsi que les Penan tentent d’obtenir des droits d’utilisation coutumiers. Ici, le Bruno Manser Fonds soutient les Penan au moyen du projet sur les droits coutumiers autochtones.

Cartographie

Le Bruno Manser Fonds fournit aux Penan le savoir nécessaire et l’équipement technique qui vont leur permettre de réaliser eux-mêmes les cartes de leurs terres. Ils mesurent de façon autonome leur espace vital au moyen du GPS (= global positioning System) et de cartes déjà existantes. Il n’en va pas uniquement de relever des coordonnées relatives à l’extension de leurs zones utilisées, mais aussi de relever les lieux de grande importance culturelle ou historique tels que sépultures ou terrains de chasse. Ainsi, les noms des rivières, montagnes, vallées, cols et rochers découlent fréquemment de situations historiques ou d’une tradition orale. La saisie cartographique de leur culture est un élément important du projet. Grâce au savoir spatial exceptionnel des Penan, depuis 2002 il a été possible de documenter notamment plus de 7000 éléments topographiques tels que rivières ou montagnes, mais aussi près de 2000 sites comme des lieux de sépultures ou d’anciens villages. Certaines des informations géographiques recueillies sont visibles dans le cadre du GéoPortail.

Tradition orale

Une autre partie importante est la documentation écrite de leur histoire, des traditions autochtones, de la langue ainsi que de leur exploitation spécifique de la forêt pluviale, à ce jour exclusivement transmises par voie orale. Pour ce faire, on s’adresse en particulier aux Penan plus âgés, on enregistre leurs réponses sur support vocal pour ensuite les transcrire puis les traduire en malais et en anglais.

Recherche historique

La recherche de littérature dans les archives et les bibliothèques de Suisse, d’Angleterre ainsi que de Malaisie et l’enquête comme l’interrogation de témoins complètent les possibilités de documentation mentionnées plus haut. Elles permettent de rassembler des preuves en faveur des efforts entrepris par les Penan afin d’affirmer leurs droits coutumiers.
En conclusion, le projet de cartographie veille à ce que ce trésor culturel soit documenté et mis à disposition des Penan et d’autres personnes intéressées. En outre, il fournit la base pour l’acquisition de titres de propriété terrienne et offre aux Penan des moyens légaux pour lutter contre la disparition progressive de leur espace vital. Outre l’utilité pratique, les documents élaborés renforcent l’identité et la confiance en soi des Penan.

Informations complémentaires

________________
Fonte do texto e imagem: Matéria extraída do site Bruno-Manser-Fonds e disponíveis no endereço: http://bmf.ch/fr/projets-et-campagnes/cartographie-et-savoir-traditionnel/

segunda-feira, 13 de junho de 2016

Seleção de Bolsista para o Projeto Sustentabilidade Ambiental na Universidade

Inscrições: Até 16 de junho de 2016, enviando currículo lattes e histórico escolar para projetosgestao221@gmail.com, com o título: “Seleção IC- Universidade Sustentável 2016 – nome e sobrenome”.
No corpo do e-mail colocar somente contatos (e-mail e telefone) e curso do candidato (identificando o semestre)
Qualificações necessárias:
• Estar cursando, no mínimo, o 3º período do curso de Economia, Geografia, Ciências Sociais, Oceanografia ou Biologia na Universidade Federal do Pará;
• Não possuir outra bolsa;
• Disponibilidade de 04 horas diárias para estágio;
• Bom conhecimento de informática, uso de Excel e banco de dados (comprovados com declarações/certificados);
• Nível intermediário de leitura em inglês (imprescindível).
Diferenciais:
• Experiência comprovada em pesquisa.
• Produção científica publicada.
• Participação em exames de proficiência (inglês).
Vagas: 1 (uma).
Remuneração: R$400,00 para 20 horas semanais.
Fonte: ASCOM/UFPA  disponível em: https://www.portal.ufpa.br/imprensa/bolsaPortal.php?cod=93

segunda-feira, 6 de junho de 2016

NUMA/UFPA promove debate sobre Gestão Pública a partir das Unidades de Conservação




O Núcleo de Meio Ambiente da Universidade Federal do Pará (NUMA/UFPA) promoverá nesta terça-feira, 7, o debate "Gestão Pública a partir das Unidades de Conservação: oportunidades de otimização". O evento faz parte das comemorações dos 25 anos do NUMA e será aberto ao público. O encontro  será realizado na sala Paquetá do Núcleo, Campus Profissional da UFPA, Guamá, Belém.

Ciclos de Debates - Desde o início do ano, o NUMA vem promovendo ciclos de debates em comemoração aos 25 anos do núcleo, completado no mês de abril de 2016. Os debates possuem sempre como pauta principal o Meio Ambiente. Já foram discutidos temas como "CONAMA e revisão de normas do licenciamento ambiental brasileiro: debates e conflitos"; e "Tentativa de Impeachment, política e economia global: significados e rumos no Brasil contemporâneo". A expectativa é de que todos os meses, até o final do ano, outros debates sejam promovidos.

Serviço:
Ciclo de Debates NUMA 25 anos
Tema: Gestão Pública a partir das unidades de conservação: oportunidades de otimização
Data: 7 de junho de 2016
Hora: 9 horas
Local: Núcleo de Meio Ambiente da UFPA, sala Paquetá (ao lado do Chalé de Ferro).

Fonte: ASCOM/UFPA disponível em: https://www.portal.ufpa.br/imprensa/noticia.php?cod=11710

segunda-feira, 23 de maio de 2016

Participe do XVIII Simpósio Brasileiro de Sensoriamento Remoto - Santos/SP, maio/2017


O XVIII Simpósio Brasileiro de Sensoriamento Remoto tem como objetivo congregar a comunidade técnico-científica e o usuário empresarial das áreas de Sensoriamento Remoto, Geotecnologias e de suas aplicações para a apresentação de trabalhos e debates sobre as pesquisas, desenvolvimento tecnológico, ensino e a política científica realizados no país e no mundo nos últimos dois anos.

Temas

Análise de séries temporais de imagens de satéliteOceanografia
AquaculturaPoluição
Áreas úmidasProcessamento de imagens
Cartografia e fotogrametriaProdução e previsão agrícola
Classificação e mineração de dadosSaúde
Degradação de florestasSensoriamento remoto de águas interiores
EducaçãoSensoriamento remoto de microondas
Floresta e outros tipos de vegetaçãoSensoriamento remoto hiperespectral
GeologiaSistemas de coleta de dados e telemetria
GeomorfologiaSistemas marinhos
Geoprocessamento e aplicaçõesSistemas marinhos costeiros
HidrologiaSistemas sensores: projeto, calibração e avaliação
LIDAR: sensores e aplicaçõesSistemas, gerenciamento e política de dados
Meteorologia e climatologiaSolos e umidade do solo
Modelagem espacialUrbanização
Monitoramento e modelagem ambientalUso e qualidade da água
Mudança de uso e cobertura da TerraVANTs, videografia e alta resolução
Mudanças climáticasServiços e Tecnologias Espaciais

Datas Importantes

Submissão de Trabalhosaté 04 de novembro de 2016
Notificação aos Autoresapós 16 de janeiro de 2017
Realização do Eventode 28 a 31 de maio de 2017
Realização de Cursos28 de maio de 2017
Abertura do Evento28 de maio de 2017, as 19h30
Sessões Temáticas e Especiaisde 29 a 31 de maio de 2017
Exposição Técnicade 29 a 31 de maio de 2017
Encerramento do Evento31 de maio de 2017, as 19h00